Accouchement - Comment bien préparer son accouchement

Comment bien préparer son accouchement ?

L’accouchement est sans aucun doute l’évènement le plus excitant et le plus attendu dans la vie d’une femme. Cependant, sa préparation doit se faire avec soin. Il y a celles qui stressent, car il s’agit de leur première fois, mais il y a aussi celles qui ont déjà accouché et qui savent que les cas diffèrent. De ce fait, rien n’est jamais sûr en accouchement et il faut toujours se préparer. Voici quelques conseils qui pourront aider les futures mamans !

Comment se préparer psychologiquement ?

Après un test de grossesse positif, il faut dans un premier temps que la femme s’informe sur les étapes de la grossesse. Il est possible de lire des livres ou des magazines pour s’informer et pour se préparer psychologiquement, mais rien ne vaux les parole rassurantes d’une mère, d’une sœur ou d’une amie proche qui est déjà passée par là. Ensuite, il faut consulter un médecin, idéalement un gynécologue ou un spécialiste en qui il est facile d’avoir confiance. Cependant, la femme enceinte doit se préparer à l’éventualité que son gynécologue puisse être absent le jour de l’accouchement. Un autre médecin sera toujours disponible, mais la maman peut s’informer sur ce médecin et le rencontrer pour éviter de se retrouver avec un étranger lors de l’accouchement. Il est important pour certaines femmes d’être prises en main par un visage connu.

Comment éviter le stress durant la grossesse ?

Si la femme enceinte est assez active et travaille en permanence, alors demander un congé de maternité bien avant la date prévue pour l’accouchement sera plus judicieux pour sa santé. C’est tout à fait son droit et c’est d’ailleurs recommandé par le médecin. Elle peut en faire la demande dès le début de la grossesse après un rendez-vous chez le médecin et une échographie. Elle doit présenter un certificat médical attestant son incapacité à travailler pendant un laps de temps défini. En fonction du nombre d’enfants à naître ou déjà à charge, la durée du congé est de 16 à 26 semaines (de 6 semaines avant et 10 semaines après l’accouchement à 8 semaines avant et 18 semaines après.

Une fois que ces dossiers sont remis à l’employeur, ce dernier ne pourra pas refuser l’octroi de ce droit à son employée enceinte. En dehors du travail, la future maman devrait aussi s’inscrire à des cours de préparation pour l’accouchement. Bien que cela semble être insignifiant pour certaines, ce cours est nécessaire pour faciliter l’accouchement. Il permettra aux pratiquantes de tisser des liens avec d’autres femmes enceintes ou avec des sages- femmes. Par ailleurs, les futurs parents doivent également choisir une bonne maternité pour un accouchement réussi.

Comment apaiser son mental durant l’accouchement ?

L’accouchement est une étape très importante dans la vie d’une femme. Cependant, si elle désire mettre au monde un bébé en bonne santé, la panique est à bannir. Ainsi, elle est encouragée à se lancer dans des séances de sophrologie, une méthode de relaxation très efficace. À part cela, la pratique du yoga est aussi recommandée pour se préparer le jour J. Il permet de libérer certaines tensions et de relâcher ses muscles. Avec ce procédé, il est possible d’adopter une bonne respiration lors de l’accouchement. Cette discipline permettra donc aux futures mamans de maîtriser leurs états d’esprit jusqu’au terme de la grossesse.