Trousse de secours

Comment préparer votre trousse de secours ?

La trousse de secours Croix rouge est un accessoire essentiel pour limiter autant que possible les dommages corporels à la suite d’un accident. En tant qu’accessoire utilitaire, il doit renfermer une quantité maximale d’équipements de soins. Pour vous aider dans la préparation de ce dispositif, voici quelques idées directives.

La trousse de secours

La trousse de premiers secours s’avère d’une grande utilité n’importe où, pour n’importe quelle circonstance. La trousse en elle-même nécessite une petite inspection.

Le type de trousse

Avant d’entamer le contenu de la trousse de secours, étudiez le contenant. Le modèle se décline en une multitude de modèles. Certaines personnes ont coutume d’utiliser leur propre sac à dos pour faire office de trousse de secours. D’autres s’orientent vers des boîtes en carton, plus écologiques et économiques. Dans tous les cas, privilégiez un contenant hermétique, comme le métal ou le plastique si vous partez en camping. Vous pourrez vous limiter à la trousse en tissu si vous restez chez vous.

La taille de la trousse

La taille de la trousse premiers secours occupe une place capitale. Le choix s’opère en fonction du nombre de personnes. Pour un voyage à 2, limitez-vous à une mini-trousse de secours ou à une trousse de taille moyenne afin d’éviter les encombrements. Privilégiez une trousse de secours bébé plus large si votre enfant vous accompagne. Optez pour une trousse familiale si vous partez en camping en groupe. Divers modèles esthétiques et pratiques sont proposés sur le marché.

Le contenu selon les circonstances

Il est capital de bien conserver la trousse dans un emplacement sec et facile d’accès, à l’abri de la lumière et de l’humidité. Suivant le lieu où elle est susceptible d’être requise, les équipements figurant dans la liste d’une trousse de secours varient d’une circonstance à une autre.

À la maison

La trousse de secours compte bon nombre d’équipements indispensables, en l’occurrence :

  • du sparadrap ;
  • un coussin hémostatique d’urgence afin de limiter l’hémorragie ;
  • une maille élastique ;
  • un thermomètre ;
  • un bandage tubulaire ;
  • un ciseau ;
  • des compresses.

En voyage

La trousse de secours de voyage se compose des accessoires de traitements habituels en plus de certains médicaments. L’accessoire renferme : une carte européenne d’Assurance maladie, un thermomètre, des carnets de vaccination, un bandage tubulaire. À ces dispositifs s’ajoutent un antinauséeux, des sachets antiseptiques cutanés, une pommade contre les démangeaisons, de l’aspirine et du paracétamol ainsi que des tampons alcoolisés.

Au travail

Ce que renferme la trousse dépend en partie de l’activité exercée par l’entreprise. De manière générale, il faut un sac en plastique, une solution de lavage oculaire, une pommade contre les contusions, un coussin hémostatique, une bande élastique autoadhésive, des gants à usage unique, des doigtiers de protection, de l’ibuprofène ou du paracétamol et un kit pour membre sectionné.

En voiture

La trousse de secours en voiture implique des sachets antiseptiques cutanés, une maille élastique, du sparadrap, un bandage tubulaire, une couverture de survie, des sachets antiseptiques cutanés, une écharpe de maintien, des lingettes désinfectantes, des gants à usage unique, de l’eau oxygénée et une boîte de compresses. Quelques médicaments de base seront également de mise si le véhicule circule dans des zones isolées.