Grossesse : Mythes et croyances autour du sexe du bébé

Grossesse : Mythes et croyances autour du sexe du bébé

Dès les premiers symptômes de grossesse, la première question qui se pose : fille ou garçon ? Impatiente de connaître avant l’écho, voici quelques mythes et croyances qui vous permettront de savoir le sexe de votre bébé. Peut-on s’y fier ? Les réponses.

Que disent les croyances ?

Les méthodes pour connaître le sexe d’un bébé à venir a toujours fasciné, et ce, depuis la nuit des temps. Nos grands-mères se sont basées sur certaines théories, farfelues pour certaines, pour déterminer le sexe de l’enfant.

  • La forme du ventre : si le ventre prend une forme arrondie, il s’agit d’une fille. Et si, au contraire, celui-ci est plus pointu, c’est un garçon qui pointera le but de son nez.
  • Les battements de cœur : cette croyance toutefois, ne date pas de l’époque de nos grand-mères puisqu’il est basé sur les battements du cœur de bébé. Si ceux ne dépassent pas les 140 battements par minute, c’est un garçon. Dans le cas contraire, c’est une fille.
  • Les préférences alimentaires : eh oui, chaque femme enceinte ses envies. Si vous êtes plutôt glace, gâteau et fraises, c’est une fille. Si au contraire, vous raffolez des aliments salés, vous attendez un garçon.
  • La libido : la sexualité change généralement au moment de la grossesse. Si votre libido est à son comble, bébé fille est en route. Si vous remarquez une baisse du désir, c’est un petit garçon.
  • La peau : selon les croyances, si la peau du visage s’assèche, c’est une fille. Ce sont la peau de vos mains qui est devenue sèche ? Vous attendez un garçon. Dans cette même catégorie, l’acné au niveau du cou et du dos laisse présager un garçon. Des boutons sur le visage ? C’est une fille.
  • La méthode de la pendule : c’est une méthode vieille comme le monde. Il vous faut une pendule ou une alliance pendue à un fil. Suspendez-la au-dessus du ventre de la femme enceinte, si elle se met à tournoyer, c’est une fille. Si elle se balance de gauche à droite, c’est un garçon.
  • Les malaises : les symptômes d’une femme enceinte en diraient long sur le sexe de votre bébé. Si vous souffrez de nausées matinales, c’est une fille. Pas de malaises ? C’est un garçon.
  • Le comportement des enfants envers vous : si les garçons se montrent attachés à vous ou à votre mari, c’est une fille. La gent féminine vous affectionne particulièrement ? C’est un petit garçon.

Peut-on vraiment s’y fier ?

Il s’agit de croyances de grand-mères qui n’ont aucun fondement scientifique. Libre donc à vous d’y croire ou non. Mais pourquoi ne pas se prêter au jeu, surtout qu’il y a 50 % de chance que ce soit vrai. Toutefois, il existe une autre façon de voir si vous aurez un garçon ou une fille avant même la conception : le calcul de grossesse. En effet, en le concevant avant le jour d’ovulation, il y a de fortes chances que ce soit une fille. En plein ou après le jour d’ovulation, c’est un garçon. Pour cause, les spermatozoïdes s’épuiseraient en attendant l’ovulation, donnant donc le dessus aux gènes féminins, et au contraire pour un garçon. Là encore, cette méthode n’a pas été prouvée scientifiquement.